ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur C-Calcium/- forte:G. Streuli & Co. AG
Information professionnelle complèteDDDimprimé 
Forme gal./Grpe.th.Composit.PropriétésPharm.cinét.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.PrécautionsEffets indésir.
Interact.SurdosageRemarquesNum. SwissmedicMise à jour 

Traitement calcique parentéral 

Composition

C-Calcium

Principes actifs: gluconate de calcium 95 mg correspondant à 8,5 mg Ca++, acide ascorbique 25 mg, saccharate de calcium 5 mg.

Adjuvants: chlorure de magnésium, edétate sodique, antioxydant: E 223 0,25 mg, eau pour 1 ml de soluté.

C-Calcium forte

Principes actifs: gluconate de calcium 95 mg correspondant à 8,5 mg Ca++, acide ascorbique 50 mg, saccharate de calcium 5 mg.

Adjuvants: chlorure de magnésium, edétate de sodium, antioxydant: E 223 0,5 mg, eau pour 1 ml de soluté.

Propriétés/Effets

Le calcium est un minéral vital pour l'organisme humain qui provoque pour des modifications minimes des concentrations plasmatiques physiologiques des tableaux cliniques caractéristiques et sérieux tels qu'une hypocalcémie ou une hypercalcémie.
Le calcium est un minéral qui est également indispensable, en dehors du maintien de l'équilibre électrolytique (milieu interne), à la minéralisation osseuse, aux réactions neuronales, neuromusculaires, aux effets anti-allergiques et au maintien d'une fonction cardiaque et d'une coagulation sanguine normales.
Le rôle biologique de la vitamine C repose sur le fait que l'acide ascorbique, en tant que donneur ou accepteur d'électrons, est impliqué dans de nombreux processus métaboliques.
Cette vitamine est indispensable à la formation de la substance inter-cellulaire et du collagène, à la biosynthèse des hormones surrénaliennes, de la noradrénaline, de la sérotonine et de l'acide tétrahydrofolique, à la réduction de la formation de nitrosamines cancérigènes à partir des amines, des nitrates, des nitrites et même à la métabolisation hépatique (microsomes). Ses effets synergiques avec le calcium se manifestent avant tout lors de la croissance osseuse et éventuellement lors de l'inhibition ou de l'atténuation des processus inflammatoires.
Les affections typiques par carence en vitamine C sont le scorbut et la maladie de Möller-Barlow chez l'enfant qui ont toutefois disparus dans nos régions. Un état pré-scorbutique peut se voir lors d'une alimentation déséquilibrée et de troubles de l'absorption digestive (achlorhydrie gastrique, cirrhose du foie) et se manifester par une asthénie, un état d'abattement, une anorexie, des douleurs musculaires et des gingivorragies.
Les besoins quotidiens en calcium sont de 0,8 g chez les adultes, de 1,2 g pendant la grossesse et l'allaitement, de 0,8 g chez les enfants et de 1,2 g chez les adolescents.
Les besoins quotidiennes en vitamine C peuvent être évalués comme suit:

adultes: 40 à 60 mg;

femmes enceintes et allaitant: 100 mg;

nourrissons et petits enfants: 35 mg;

enfants et adolescents: 40 mg.

Pharmacocinétique

Absorption
Le calcium administré lentement par voie parentérale se distribue en fonction de l'équilibre sanguin prédominant.
La vitamine C est transportée dans le sang sous forme d'acide déhydroascorbique et absorbée de nouveau par les tissus ou sous forme d'acide ascorbique.

Distribution
Le calcium est distribué en fonction de l'équilibre physiologique du calcium dans le plasma (50 à 60% de calcium libre, filtrable; 40 à 50% de calcium liés aux protéines, non filtrable).
Alors que la concentration intravasculaire est en moyenne de 2,5 mM (normale de 2,1 à 2,5 mM), la concentration intracellulaire est minime.
Les réserves totales de l'organisme en vitamine C s'élèvent à 1,5-2 g.

Métabolisme
Les processus d'oxydo-réduction les plus importants font intervenir l'acide L-ascorbique, l'acide L-semidéhydroascorbique et l'acide L-déhydroascorbique.
Il se forme entre autres également de l'acide 2-3-dicéto-L-gulonique et des métabolites en partie encore inconnus. Le produit de dégradation principal est toutefois l'acide oxalique dont la concentration ne peut pas être accrue, même après administration prolongée de doses élevées.

Elimination
Le calcium non lié est éliminé principalement par voie rénale et dans les fèces. La réabsorption tubulaire peut être modifiée par des médicaments et des hormones.
L'acide ascorbique et ses métabolites sont éliminés par voie rénale. Un pourcentage de 35 à 50% (30 à 40 mg) de la quantité excrétée d'oxalate provient de la vitamine C. Une diminution de l'excrétion d'ascorbique dans les urines (normalement environ 80% des apports) montre que les réserves en vitamine C sont épuisées.

Indications/Possibilités d'emploi

Etats carentiels aigus et chroniques en calcium et en acide ascorbique du fait de troubles de l'absorption intestinale. Besoins accrus en calcium et en vitamine C: par exemple pendant la grossesse et l'allaitement, lors de la croissance et d'une convalescence, éventuellement dans les allergies.

Posologie/Mode d'emploi

Doses moyennes

Enfants: 2 à 5 ml tous les jours par voie intraveineuse.

Adultes: 10 ml 1 à 2 fois par jour par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Mise en garde: ne pas injecter par voie sous-cutanée.

Technique de l'injection
L'injection intramusculaire se fait au mieux dans le muscle moyen fessier, plutôt à sa partie supéro-externe. On injecte la solution injectable profondément dans le muscle, au mieux à l'aide d'une aiguille mesurant environ 5 cm. S'il apparaît une infiltration malgré les mesures prises, on applique des compresses chaudes.
L'injection intraveineuse devra se faire lentement et une quantité non supérieure à 10 ml devra être injectée lentement en 3 minutes.
Il convient de veiller à ce que les manches retroussées ne provoquent pas de stase veineuse.

Limitations d'emploi

Contre-indications
Un traitement par le calcium est strictement contre-indiqué chez les patients digitalisés.
Hypercalcémie (hyperparathyroïdie, surdosage en vitamine D, ostéoporose par immobilisation après une poussée aiguë, plasmocytome, métastases osseuses), hypercalciurie sévère, insuffisance rénale sévère, lithiase rénale calcique, néphrocalcinose et allergie au médicament.

Mesures de précaution
Une prudence particulière est de mise lors de l'administration de calcium dans la sarcoïdose et dans les insuffisances cardiaques. En cas de traitement parentéral pendant une période prolongée, il convient de contrôler régulièrement la calcémie et la calciurie, surtout chez les enfants.
Eviter des doses élevées de vitamine D lors des traitements par le calcium, car des dépôts diffus de calcium peuvent se développer.

Grossesse/Allaitement
Catégorie de grossesse C.
On ne dispose ni d'études contrôlées chez les animaux ni chez les femmes enceintes. Dans ces conditions, il convient de n'administrer le médicament que si les avantages potentiels dépassent le risque foetal.

Effets indésirables

Une injection intraveineuse trop rapide peut entraîner des nausées, des vomissements, une sensation de chaleur, des accès sudoraux et une hypotension artérielle, voire un collapsus circulatoire.
Chez les patients prédisposés, un traitement prolongé à doses élevées peut favoriser la formation de calculs dans les voies urinaires. L'acide ascorbique peut donner lieu à une diarrhée et à des nausées, éventuellement à des crampes abdominales.

Métabolisme: il existe une corrélation entre les concentrations plasmatiques de vitamine C et le taux sérique de cholestérol. A des doses élevées de vitamine C, on peut observer une mobilisation du calcium et des phosphates des os, suivie d'un accroissement de l'excrétion d'hydroxyproline.

Interactions

Calcium et glucosides cardiaques: majoration des effets des glucosides cardiaques.

Calcium et vitamine D: éviter l'administration de doses élevées de vitamine D, car des dépôts diffus de calcium peuvent se développer.

Carence en vitamine C et acide acétylsalicylique: entraîne fréquemment des hémorragies gastro-intestinales. L'AAS abaisse la teneur tissulaire en vitamine C.

Mise en garde: la vitamine C peut réduire la bilirubinémie, si bien qu'une atteinte hépatique peut être masquée.

Surdosage

Un surdosage peut entraîner une bradycardie, des troubles du rythme cardiaque, des nausées, des vomissements et une sensation de soif.

Remarques particulières

Action sur les méthodes à visée diagnostique
Lors de la recherche de substances réductrices, la vitamine C donne lieu à des faux positifs et lors de l'utilisation de la méthode de la glucose oxydase pour le dosage du glucose des faux négatifs par inhibition de l'enzyme.

Durée de conservation
N'utiliser le médicament que jusqu'à la date figurant sur l'emballage sous la mention «EXP».

Numéros OICM

16266.

Mise à jour de l'information

Octobre 1992.
RL88

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home