ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Solu-MODERIN®:Pfizer AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Posologie/Mode d’emploi

Posologie usuelle
La corticothérapie complète en général une thérapie de base, mais ne la remplace pas. La posologie doit être adaptée au degré de sévérité de l'affection et à la réaction du patient. Pour réduire les effets indésirables, et dès que l'état du patient le permet, il est recommandé de réduire la posologie et de passer à un traitement oral par des glucocorticoïdes. À cet effet, il faut faire très attention à ce que la réduction de la dose s'effectue lentement par paliers après quelques jours afin de prévenir une réapparition de la maladie et une insuffisance corticosurrénale.
Il convient d'utiliser la plus faible dose possible de corticoïde permettant de contrôler l'état du patient lors du traitement pour la durée minimale. La dose d'entretien correcte doit être déterminée en réduisant la dose initiale par petites étapes à des intervalles appropriés jusqu'à obtention de la plus faible dose permettant de maintenir une réaction clinique adéquate.
Une thérapie parentérale par des doses élevées de Solu-Moderin ne devra être poursuivie que jusqu'au moment où l'état du patient se sera stabilisé, et normalement pas au-delà de 48-72 heures.
Solu-Moderin peut être administré par injection intraveineuse ou intramusculaire (exception: purpura thrombopénique idiopathique de l'adulte, traité uniquement par voie i. v.; l'administration par voie i. m. est contre-indiquée), de même que par perfusion intraveineuse. La thérapie initiale dans les cas d'urgence s'effectue de préférence par injection intraveineuse.
La durée d'administration des doses initiales, jusqu'à 250 mg, doit être de 5 minutes au minimum, et celle de doses supérieures à 250 mg, de 30 minutes au minimum. Des doses subséquentes sont appliquées par voie i. v. ou i. m. à une cadence qui varie selon la réaction et l'état du patient.
Schémas posologiques
Traitement adjuvant d'états engageant le pronostic vital
La dose de Solu-Moderin préconisée de 30 mg/kg de poids corporel est perfusée par voie i. v. en 30 minutes au minimum. Cette dose est répétée toutes les 4 à 6 heures au cours de 48 heures.
Thérapie intraveineuse intermittente
L'administration de méthylprednisolone par thérapie i.v. intermittente à une dose de 250 mg/jour ou plus pendant quelques jours (en règle générale ≤5 jours) peut être appropriée en cas de poussées d'exacerbation ou d'états ne répondant pas au traitement standard, tels que les affections rhumatismales, le lupus érythémateux systémique, les états œdémateux, comme la glomérulonéphrite ou la néphropathie lupique.
Selon les données publiées, des thérapies par méthylprednisolone intraveineuse peuvent être appliquées dans le traitement à court terme des poussées aiguës de sclérose en plaques à des posologies de 500 mg/jour à 1'000 mg/jour sur 30 minutes pendant 3 à 5 jours. Solu-Moderin peut réduire la durée des poussées, mais n'a aucune influence sur le taux de rechute ou la progression de l'incapacité dans la sclérose en plaques. L'administration doit avoir lieu le matin pour réduire les risques de troubles du sommeil si nécessaire. Le traitement des poussées aiguës de la sclérose en plaques doit être effectué sous contrôle clinique étroit (protection gastrique, prophylaxie de la thrombose, pression artérielle, glycémie, électrolytes sériques).
Il y a lieu de tenir compte de la stabilité maximale de la solution de perfusion diluée; voir «Remarques particulières/remarques concernant la manipulation».
Autres indications
La dose initiale varie entre 10-500 mg selon la maladie. Des posologies plus élevées doivent être appliquées à court terme pour le traitement d'affections aiguës et graves.
Instructions posologiques particulières
Patients présentant des troubles de la fonction hépatique/une hypothyroïdie
Chez les patients atteints d'insuffisance hépatique grave ou d'hypothyroïdie, le métabolisme de la méthylprednisolone est ralenti et son effet peut s'en trouver renforcé. Il peut être nécessaire de réduire la dose en conséquence.
Patients présentant des troubles de la fonction rénale
Chez les patients souffrant d'une insuffisance rénale, les corticostéroïdes doivent être utilisés avec prudence. Cependant, aucune adaptation posologique n'est nécessaire.
Patients âgés
Chez les patients âgés, le risque d'ostéoporose ainsi que de rétention liquidienne (éventuellement accompagnée d'hypertension consécutive) est potentiellement élevé en cas de corticothérapie prolongée. Pour cette raison, les patients âgés doivent être traités avec prudence.
Enfants et adolescents
Généralement, en pédiatrie, des doses plus faibles que celles mentionnées plus haut sont suffisantes (voir aussi «Pharmacocinétique»). Elles dépendent davantage de l'état et de la réponse du patient au traitement, que de son âge et de son poids corporel. La dose ne devrait pas être inférieure à 0.5 mg/kg de poids corporel par 24 heures.

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home