ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Calmurid® HC:Galderma SA
Information professionnelle complèteDDDimprimé 
Forme gal./Grpe.th.Composit.PropriétésPharm.cinét.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.PrécautionsEffets indésir.
Interact.SurdosageRemarquesNum. SwissmedicMise à jour 

Crème modérément kératolytique contenant del'hydrocortisone 

Composition

1 g de crème contient:

Principes actifs: carbamide (urée) 100 mg, acide lactique 50 mg, hydrocortisone 10 mg.

Adjuvants: bétaïne monohydratée, cétylphosphate de diéthanolamine, cholestérol, graisse dure, monostéarate de glycérine, chlorure de sodium, eau purifiée dans une émulsion H/E lavable à l'eau.

Propriétés/Effets

L'urée est un produit métabolique physiologique issu de la dégradation de l'albumine et possède, en concentrations supérieures à 8%, des propriétés kératolytiques. La kératolyse résulte de la rupture des ponts hydrogènes reliant les molécules de kératine dans le stratum corneum. L'urée favorise ainsi la desquamation et permet à la peau de recouvrer sa souplesse.
L'urée appartient à un groupe de molécules nitriques endogènes douées de propriétés hydropexiques qui assurent la souplesse et l'élasticité de la peau. La peau sèche est caractérisée par une carence en substances hydropexiques; le carbamide réhydrate la peau en fixant l'eau par polarisation; l'acide lactique renforce cette action.
L'hydrocortisone contenue dans le Calmurid HC est un corticostéroïde relativement peu puissant (classe I) qui possède des propriétés anti-inflammatoires, antiallergiques et antiprurigineuses. On a observé que l'association Calmurid/hydrocortisone 1% a un effet anti-inflammatoire aussi efficace, mais d'apparition plus tardive, que celui des stéroïdes très puissants.
La normalisation de la teneur en eau de la peau (effet du Calmurid) favorise l'action de l'hydrocortisone. L'hydrocortisone pénètre mieux dans les couches supérieures ramollies de l'épiderme et parvient ainsi plus facilement au site du processus inflammatoire ou allergique. En résumé, le Calmurid HC a un effet hygrorégulateur, kératolytique, anti-inflammatoire et antiallergique.

Pharmacocinétique

Urée: la quantité de carbamide absorbée à travers la peau est faible; elle est négligeable si on la compare à la quantité de l'urée endogène. (In vitro, la pénétration du carbamide dans la peau humaine est de 1,9 mg/cm² par heure.)

Hydrocortisone: la présente forme galénique n'a pas fait l'objet d'études de pénétration et d'absorption. Dans des conditions normales, seule une petite fraction de la dose passe dans la circulation générale après application locale d'un corticostéroïde. Le taux de pénétration et de perméation dépend de la région corporelle, de l'état de la peau, de la forme galénique, de l'âge du patient et du mode d'application. Il est à noter que le carbamide favorise la pénétration et perméation des corticostéroïdes topiques.

Indications/Possibilités d'emploi

Eczémas d'étiologie diverse.
Le Calmurid HC est particulièrement indiqué dans les dermatites hyperkératosiques et sèches à composante inflammatoire.

Posologie/Mode d'emploi

Appliquer la crème Calmurid HC deux fois par jour sur la peau bien lavée et encore humide.

Durée du traitement: en principe, la crème Calmurid HC doit être utilisée jusqu'à guérison de l'eczéma. Si l'affection n'est pas guérie après 2 semaines de traitement, le médecin prendra les mesures qui s'imposent.

Limitations d'emploi

Contre-indications
Hypersensibilité connue à l'un des composants du produit.
Dermatoses virales, bactériennes (TB incluse) ou fongiques, réactions aux vaccins, ulcérations cutanées, acné, rosacée, dermite péribuccale.

Précautions
Le traitement ne devrait pas durer plus de 2-3 semaines. En cas d'infection bactérienne, mycosique ou parasitaire de la peau, de même que lors de lésions ulcérées, les glucocorticoïdes topiques (Calmurid HC inclus) doivent être utilisés avec toutes les précautions nécessaires et uniquement en association avec un traitement anti-infectieux.
Les corticostéroïdes peuvent masquer les manifestations cutanées des réactions allergiques à l'un des composants du produit.
Ne pas utiliser le Calmurid HC pour le traitement de plaies ouvertes (blessures).
Ne pas appliquer à proximité des yeux.
Utiliser avec précaution sur les peaux abîmées et le visage.
Recommander au patient de n'utiliser le produit que pour la dermatose dont il souffre présentement et de ne pas le donner à d'autres personnes.

Grossesse/Allaitement
Catégorie de grossesse C. Les corticostéroïdes administrés par voie générale, de même que les corticoïdes topiques très puissants, se sont révélés tératogènes en expérimentation animale. Aucune étude de reproduction humaine n'a été faite. Les stéroïdes topiques ne seront prescrits aux femmes enceintes que si le bénéfice potentiel prédomine le risque foetal. Le cas échéant, ils ne devront pas être appliqués sur des surfaces étendues, ni en grande quantité ou pendant de longues périodes. Les corticoïdes généraux passent dans le lait maternel, mais on ignore si c'est aussi le cas des corticoïdes locaux. Ces derniers devront donc être utilisés avec toutes les précautions nécessaires pendant la période d'allaitement.
Le carbamide n'a fait l'objet d'aucune étude contrôlée, ni chez l'animal ni chez la femme enceinte.

Effets indésirables

Des effets indésirables locaux (irritations, brûlures, prurit, sécheresse) et des réactions d'hypersensibilité à l'un des composants du produit peuvent se produire, surtout en début de traitement. Sont à craindre en cas d'usage prolongé: atrophies, télangiectasies, vergetures, saignements cutanés, acné stéroïdienne, hypertrichose et dermite péribuccale rosacéiforme.
Une sensation de brûlure peut être ressentie, surtout après la première application du Calmurid. Cet effet est dû à l'acide lactique et disparaît spontanément en quelques minutes. En général, le patient n'éprouve plus de sensation de brûlure lors des applications suivantes.
Des effets systémiques peuvent apparaître en cas d'utilisation prolongée sur de larges surfaces et/ou sous pansement occlusif: suppression de la synthèse des corticostéroïdes endogènes, hypercorticisme avec oedèmes, vergetures, diabète sucré (manifestation d'un diabète latent), ostéoporose et, chez l'enfant, ralentissement de la croissance.

Interactions

L'application simultanée de cosmétiques ou de médicaments à usage externe sur les régions traitées par le Calmurid HC est à éviter, car l'interaction qui en résulte peut renforcer l'absorption d'autres principes actifs.

Surdosage

En cas de surdosage, les troubles mentionnés sous «Effets indésirables» peuvent se produire de manière exacerbée.

Remarques particulières

Le monostéarate de glycérine et l'acide lactique peuvent subir des altérations organoleptiques dans certains lots. La crème dégage alors une légère odeur sans être altérée pour autant. Cette odeur, ne pas due au carbamide, est perceptible parce qu'elle n'est pas masquée par des parfums.
Ne pas stocker à plus de 20 °C. Conserver le tube debout (capuchon en bas) et le malaxer légèrement avant l'emploi. Observer la date de péremption.

Numéros OICM

37807.

Mise à jour de l'information

Décembre 1992.
RL88

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home