ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Nasacort®:Opella Healthcare Switzerland AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Propriétés/Effets

Code ATC
R01AD11
Mécanisme d'action
L'acétonide de triamcinolone est un corticostéroïde fluoré synthétique environ 8 fois plus puissant que la prednisone en modèle animal d'inflammation.
Bien que leur mécanisme d'action antiallergique précis ne soit pas connu, les corticostéroïdes ont montré qu'ils exercent un large éventail d'action sur de nombreux types de cellules (mastocytes, éosinophiles, neutrophiles, macrophages, lymphocytes) et médiateurs (histamine, eicosanoïdes, leucotriènes, cytokines) impliqués dans l'inflammation.
Pharmacodynamique
Effet antiallergique local:
Afin de déterminer si l'absorption systémique joue un rôle dans l'effet du spray nasal Nasacort contre les symptômes de la rhinite allergique, un essai clinique de deux semaines, en double aveugle et contrôlé contre placebo, a été effectué pour comparer Nasacort, de l'acétonide de triamcinolone per os et un placebo chez 297 adultes atteints de rhinite allergique saisonnière. Cette étude a démontré que l'efficacité thérapeutique de Nasacort peut être attribuée aux effets topiques de l'acétonide de triamcinolone.
Fonction surrénalienne:
Afin d'évaluer les effets d'une absorption systémique sur l'axe hypothalamo-hypophysaire-surrénalien (axe HHS), 3 essais cliniques ont été réalisés, chez des adultes, des enfants de 6 à 12 ans et des enfants de 2 à 5 ans.
L'essai chez des adultes comparait pendant 42 jours Nasacort 220 µg ou 440 µg par jour ou 10 mg de prednisone par jour au placebo. La réponse surrénalienne au test de stimulation de six heures par 250 µg de cosyntropine a montré qu'administré à raison de 220 µg ou 440 µg, Nasacort n'exerçait aucun effet significatif sur l'activité HHS versus placebo. En revanche, la prednisone orale à 10 mg a significativement diminué la réponse à l'ACTH.
Un essai évaluant la réponse du cortisol plasmatique trente et soixante minutes après une stimulation par 250 µg de cosyntropine a été réalisé chez 80 patients pédiatriques de 6 à 12 ans recevant 220 µg ou 440 µg par jour (deux fois la dose journalière recommandée) de Nasacort pendant six semaines. Aucune réponse anormale à la perfusion de cosyntropine (pic de cortisol sérique <18 µg/dl) n'a été observée chez aucun des patients pédiatriques après six semaines de traitement par 440 µg par jour de Nasacort.
Chez les patients de 2 à 5 ans (n = 61), l'évaluation de l'axe HHS a été réalisée par un test de stimulation à la cosyntropine, mais les résultats ne permettent pas de conclusion.
Un effet de Nasacort sur la fonction surrénalienne chez les groupes d'âge d'enfants de 2 à 5 ans ne peut pas être exclu.
Sur une étude clinique contrôlée par placebo de six semaines, évaluant les effets de Nasacort (dose quotidienne de 110 µg ou 220 µg) sur la fonction de l'axe HHS (telle que mesurée par l'AUC du taux de cortisol sérique sur 24 heures) chez 140 enfants (2 à 11 ans), une différence de 0.966 µg/dl avec un intervalle de confiance de 95% compris entre 0.892 µg/dl et 1.045 µg/dl a été observée par rapport au placebo (la signification statistique n'a pas été atteinte essentiellement à cause de la durée trop courte de l'étude).
Vitesse de croissance:
Une étude d'un an, en double aveugle, contrôlée chez 298 patients pédiatriques traités (3 à 9 ans d'âge) a été conduite afin d'évaluer les effets de Nasacort (prise unique et quotidienne de 100 microgrammes) sur la vitesse de croissance en utilisant la stadiométrie. A partir de la première analyse chez les patients évaluables (134 Nasacort et 133 placebo), la vitesse de croissance estimée chez le groupe Nasacort était de 0.45 cm/an inférieure au groupe placebo avec un intervalle de confiance de 95% compris entre 0.11 à 0.78 cm/an inférieur au groupe placebo. La différence entre les groupes de traitements a commencé dans les 2 mois suivant la prise du produit.
Efficacité clinique
Son action antiallergique et antiphlogistique atténue les symptômes typiques du rhume des foins tels que démangeaisons, éternuements, sécrétions nasales et, tout particulièrement, l'enchifrènement.
La sécurité et l'efficacité de Nasacort ont aussi été évaluées chez les enfants de 2 à 5 ans atteints de rhinite allergique perannuelle avec ou sans rhinite allergique saisonnière. Une amélioration statistiquement significative de la ligne de base versus placebo et en double aveugle, a été démontrée pour le score RTNSS («Reflective Total Nasal Symptom Score») sur 24 heures (somme des congestions nasales, démangeaison, rhinorrhée et éternuement) pour une dose de 110 µg par jour pendant 4 semaines.
Nasacort n'a pas d'effet immédiat sur les symptômes allergiques. Une amélioration partielle des symptômes se manifeste déjà dès le premier jour de traitement. Sa pleine efficacité peut être attendue après 3-4 jours. En cas d'arrêt prématuré de Nasacort, il durera quelques jours jusqu'à ce que des symptômes réapparaissent.
A des doses allant jusqu'à 440 µg par jour, aucun effet secondaire systémique tel qu'altération de la fonction surrénalienne n'a été observé chez les adultes et enfants de plus de 6 ans.
Une évaluation de la fonction surrénalienne a été faite chez les enfants de 2 à 5 ans recevant 110 µg d'acétonide de triamcinolone par jour; cependant les résultats étaient non concluants et ne permettent pas d'exclure un tel effet.

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home