ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Lévocétirizine Sandoz®:Sandoz Pharmaceuticals AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Propriétés/Effets

Code ATC: R06AE09
Mécanisme d'action
La lévocétirizine est un antihistaminique aux propriétés antiallergiques. C'est un puissant antagoniste sélectif des récepteurs H1 périphériques avec des effets réduits sur les autres récepteurs, donc essentiellement dénué de propriétés anticholinergiques et antisérotoninergiques. La lévocétirizine est l'énantiomère (R) de la cétirizine.
Pharmacodynamie
Des études de liaison ont montré que la lévocétirizine présente une affinité élevée pour les récepteurs humains H1 (Ki= 3,2 nmol/l). L'affinité de la lévocétirizine est par conséquent deux fois supérieure à celle de la cétirizine (Ki= 6,3 nmol/l). La lévocétirizine se dissocie des récepteurs H1 avec une demi-vie de 115 ± 38 min.
Après une administration unique, la lévocétirizine a présenté une occupation des récepteurs de 90% après 4 heures et de 57% après 24 heures.
L'activité pharmacodynamique de la lévocétirizine a été examinée dans plusieurs études contrôlées contre placebo, randomisées:
·Une étude a comparé les effets de la lévocétirizine 5 mg à ceux d'un placebo sur la réaction érythématopapuleuse et les rougeurs induites par l'histamine («wheal and flare»). Les traitements par la lévocétirizine et le placebo ont entraîné une AUC (0–24 h) de la zone affectée par la réaction érythématopapuleuse de resp. 281,9 et 1255,8 mm² h (p <0,001).
·Dans une étude comparant les effets de la lévocétirizine 5 mg à ceux d'un placebo sur la température cutanée nasale, mesurée par thermographie faciale après une exposition nasale à l'histamine, les modifications de température 2 h et 24 h après administration, étaient inférieures de –0,28 °C et de –0,32 °C pour la lévocétirizine par rapport à l'augmentation de la température observée sous placebo.
Dans le cadre de deux études contrôlées contre placebo réalisées avec une chambre de test d'allergie, l'installation de l'effet observée pour la lévocétirizine 5 mg lors de symptômes induits par des pollens était de 1 heure après la prise du médicament.
Des dérivations ECG n'ont montré aucun effet significatif de la lévocétirizine sur l'intervalle QT.
Efficacité clinique
Deux études pharmacodynamiques portant au total sur 42 volontaires sains ont comparé l'activité antihistaminique des énantiomères lévocétirizine et ucb 28'557 ainsi que celle du racémate cétirizine sur des réactions cutanées et nasales induites par l'histamine. Le but de l'étude était de définir l'énantiomère le plus efficace en tant qu'antihistaminique et de confronter son activité thérapeutique à celle de la cétirizine.
Les études pharmacodynamiques démontrent que la lévocétirizine constitue l'eutomère du racémate cétirizine et que son efficacité antihistaminique peut être attribuée à l'énantiomère lévocétirizine. À dosage moitié moindre, la lévocétirizine a montré la même efficacité antihistaminique que la cétirizine. Ces résultats constituent la base du report des résultats («bridging») pour la lévocétirizine à partir des études thérapeutiques avec la cétirizine.
1686 patients ont participé aux études cliniques de phase II et III. 986 d'entre eux ont été traités par lévocétirizine à des dosages allant de 2,5 à 10 mg. L'efficacité clinique de la lévocétirizine dans le traitement de la rhinite allergique saisonnière a été examinée dans une étude de recherche de dose portant sur 350 patients et une «bridging study» portant sur 637 patients.
L'étude de recherche de dose présente un rapport bénéfice/risque optimal pour le dosage de 5 mg de lévocétirizine par jour. La «bridging study» formelle montre, pour une efficacité tendant à être très légèrement plus faible, une équivalence statistiquement significative (définie par un intervalle de confiance de 90% compris entre 80 et 125% de l'efficacité de la cétirizine) de la lévocétirizine 5 mg avec la cétirizine 10 mg dans le traitement de la rhinite allergique saisonnière.
Comme les propriétés pharmacodynamiques et pharmacocinétiques ainsi que l'efficacité thérapeutique ont été examinées pour l'indication la plus importante dans des «bridging studies», les résultats concernant les autres indications (rhinite allergique perannuelle et urticaire chronique) ont été repris des résultats d'études avec la cétirizine, ce qui est confirmé par une tendance vers l'efficacité de la lévocétirizine contre la rhinite allergique perannuelle ressortant d'une étude de recherche de dose.
L'efficacité et la sécurité de la lévocétirizine ont également été mises en évidence de manière directe dans le cadre de plusieurs études cliniques en double aveugle, contrôlées contre placebo, menées chez des patients présentant une rhinite allergique saisonnière, une rhinite allergique perannuelle ou une rhinite allergique persistante. Il a été démontré que la lévocétirizine entraînait une amélioration significative des symptômes de la rhinite allergique, et également de l'obstruction nasale dans certaines études.
Une étude thérapeutique a été menée auprès de 551 patients présentant une rhinite allergique persistante (existence de symptômes 4 jours par semaines pendant 4 semaines au moins) ainsi qu'une sensibilisation aux acariens de la poussière de maison et au pollen de graminées. Cette étude a montré que 5 mg de lévocétirizine soulageaient mieux les symptômes que le placebo (éternuement, écoulement nasal, démangeaison dans le nez et les yeux, congestion nasale) de manière clinique et statistiquement significative pendant les 6 mois de durée de l'étude. Une tachyphylaxie n'a pas été observée. Sur toute la durée de l'étude, 5 mg de lévocététirizine ont amélioré la qualité de vie des patients de manière clinique et statistiquement significative.
L'efficacité et la sécurité des comprimés de lévocétirizine chez l'enfant ont été examinées dans le cadre de deux études cliniques, contrôlées contre placebo, chez des patients âgés de 6 à 12 ans souffrant de rhinite saisonnière ou perannuelle. Dans les deux études, la lévocétirizine a entraîné une amélioration significative des symptômes et une augmentation de la qualité de vie liée à la maladie.
Dans le cadre d'une étude contrôlée contre placebo incluant 166 patients souffrant d'urticaire idiopathique chronique, 85 patients ont reçu un placebo et 81 patients ont été traités par lévocétirizine 5 mg, et ce une fois par jour pendant six semaines. Par rapport au placebo, la lévocétirizine a entraîné une diminution du degré de gravité du prurit au cours de la première semaine ainsi que sur toute la durée du traitement.

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home